News Swissrescue
François et Patrick, ambulanciers du SPSL (service de protection et sauvetage Lausanne), ont été suivis par une équipe de La Télé pour une journée d'interventions. Ils parlent à coeur ouvert de leur métier et de leurs expériences.

LIen vers l'émission de La Télé


Cette news a été soumise par Laurent
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue
Les chambres d'isolements en unité de psychiatrie font partie du paysage et ce malgré les impacts prouvés sur les patient·e·s. Et si cette solution faisait partie du passé ?

A la veille de 2022, n'avons-nous pas d'autres solutions à offrir aux personnes présentant un trouble du comportement ?

Nous vous soumettons un article présentant un retour d'expérience à Lyon. La chambre d'isolement a été transformé en chambre apaisement et l'expérience semble être positive pour l'ensemble du système.

En changeant l'attitude, environnement et en prenant le temps, nous pourrons très certainement offrir mieux qu'une contention physique à nos futur·e·s patient·e·s.

Bonne lecture.

Lien vers le site Medscape

 

Cette news a été soumise par Cédric Frioud
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue
Avec l’intelligence artificielle, les urgences disposent d’un outil qui permet d’identifier plus rapidement les urgences vitales.

Lien vers l'émission T.T.C. de la RTS


Cette news a été soumise par Laurent J
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue
Voici la traduction du résumé d'une étude publiée récemment dans le JMIR Serious Games, portant sur le déploiement à large échelle du serious game « Escape COVID-19 »
(news du 10 décembre 2020 et du 29 mars 2021).
La publication est accessible librement (open-access) sur le site de la revue : https://games.jmir.org/2021/4/e33003

Contexte :
La lassitude et un degré assez élevé de méfiance envers les autorités peuvent rendre inefficaces, voire contre-productives, les campagnes de prévention et de contrôle de l'infection COVID-19 régulières ou trop contraignantes. Les jeux sérieux constituent un moyen original, engageant et potentiellement efficace de diffuser les directives de prévention et de contrôle de l'infection par le COVID-19. « Escape COVID-19 » est un jeu sérieux pour l'enseignement des pratiques de prévention et de contrôle de l'infection COVID-19 qui a été préalablement validé auprès d'une population de personnel de maisons de retraite.

Objectif :
Nous avons cherché à identifier les facteurs qui en jouant au serious game « Escape COVID-19 » facilitent ou entravent les intentions de changement de comportement en matière de prévention et de contrôle des infections dans une population suisse importante et hétérogène.

Méthode :
Cette étude prospective en ligne, entièrement automatisée et conforme à la Checklist for Reporting Results of Internet E-Surveys (CHERRIES), a été menée dans les trois principales régions linguistiques de Suisse. Après avoir créé un compte sur la plateforme, les participants ont été invités à remplir un court questionnaire démographique avant d'accéder au serious game. La seule incitation donnée aux participants potentiels était un certificat d'achèvement du cours, que les participants ont obtenu après avoir rempli le questionnaire post-jeu. Le résultat primaire était la proportion de participants ayant déclaré être prêts à modifier leur comportement en matière de prévention et de contrôle des infections. Les résultats secondaires étaient les domaines de prévention et de lutte contre les infections, concernés par cette volonté et l'évolution présumée de l'utilisation de certains équipements de protection individuelle. Les éléments associés à l'intention de changer le comportement de prévention et de contrôle des infections, ou à son absence, ont également été évalués. Les autres résultats secondaires étaient les perceptions subjectives concernant la durée, la difficulté, la signification et l'utilité du jeu sérieux, l'impression d'engagement et d'ennui pendant le jeu sérieux et la volonté de recommander son utilisation à des amis ou des collègues.

Résultats :
Du 9 mars au 9 juin 2021, 3227 comptes ont été créé sur la plateforme, et 1104 participants (34,2%) ont rempli le questionnaire post-jeu. Sur les 1104 répondants, 509 (46,1%) ont répondu qu'ils avaient l'intention de changer leur comportement de prévention et de contrôle des infections après avoir joué au jeu. Parmi les répondants qui ont répondu qu'ils n'avaient pas l'intention de changer leur comportement, 86,1% (512/595) ont répondu qu'ils appliquaient déjà ces directives. Les participants qui ont suivi la version allemande étaient moins susceptibles d'avoir l'intention de modifier leur comportement en matière de prévention et de lutte contre les infections (odds ratio [OR] 0,48, IC 95% 0,24-0,96 ; p=0,04) et ont trouvé le jeu moins attrayant (p<0,001). Inversement, les participants âgés de 53 ans ou plus avaient davantage l'intention de modifier leur comportement en matière de prévention et de contrôle des infections (OR 2,07, IC 95 % 1,44-2,97 ; p<0,001).

Conclusions :
Escape COVID-19 est un outil utile pour renforcer les mesures correctes de prévention et de contrôle des infections à l'échelle nationale, même après 2 vagues pandémiques de COVID-19 ; cependant, l'impact du serious game a été affecté par la langue, la catégorie d'âge et la formation éducative antérieure, et le jeu devrait être adapté pour renforcer son impact sur des populations spécifiques.

Article complet sur le site de la revue

 

Cette news a été soumise par Loric Stuby
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue
Le domaine du préhospitalier est en constante évolution. Le 15 septembre dernier eu lieu à l’ES ASUR une journée de conférences en lien avec les bonnes pratiques et les nouveautés en matière de prise en charge des patients et de nombreux sujets ont été abordés. Voici un compte rendu détaillé de cette journée enrichissante.
 

 

Cette news a été soumise par Loïc Schrag
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue
Le défi des constructeurs est de trouver une alternative aux énergies fossiles. La société semble progressivement nous "imposer" l'abandon de l'essence et du diesel. Mais quelles options s'offrent à nous ?

L'électricité est la solution qui a actuellement le vent en poupe. Cependant, pour les véhicules d'urgence cette solution sera-t-elle suffisamment fiable ? On parle en Suisse de problème de mise à disposition d'énergie sur notre réseau électrique faut-il donc aller dans ce sens ? De plus, l'autonomie des véhicules sera-t-elle suffisante ? Quel temps de recharge ?

Les Anglais ont débloqué un crédit de recherche pour développer une ambulance à hydrogène. L'entreprise écossaise Hydrogen Vehicle Systems est en charge du projet en collaboration avec différents services d'ambulances Anglo-Saxon.
 

Article du 3.11.2021: L'ambulance à hydrogène bientôt réalité

 

Parallèlement une ambulance fabriquée par Toyota est testée à Kumamoto au Japon. Ce véhicule hors l'esprit écologique permettrait d'éviter les ambulances électriques qui sont dépendante du réseau dans un pays soumis aux catastrophes naturelles qui impactent régulièrement le réseau électrique. 

Article du 21.06.2021: Toyota test la première ambulance à hydrogène au monde au Japon

 

L'ambulance électrique est également une réalité et Mercedes a déjà produit un véhicule Sprinter. Des services d'ambulances possèdent des véhicules qui sont aujourd'hui fonctionnels. Leurs retours seront précieux afin d'orienter nos choix futurs.

Article du 10.11.2020 : Les pompier de Hanovre testent une ambulance entièrement électrique

Article du 2.04.2021: Ambulance électrique : ESprinter présenté en Allemagne, fruit de la coopération entre Mercedes-Benz Van et son partenaire Ambulanz Mobile GmbH & Co. de Schönebeck 

Article du 20.04.2021: EMS au Japon, Nissan fait don d'une ambulance électrique au service d'incendie de Tokyo

Article du 20.04.2021: Première ambulance électrique au Royaume-Uni : Le lancement du West Midlands Ambulance Service

 

Affaire à suivre... n'hésitez pas à donner vos avis et vos retours d'expériences dans les commentaires.

 

Cette news a été soumise par Cédric Frioud
Ecrire un commentaire (1 Commentaire)
­