News Swissrescue
Teleflex GmbH, vous propose en collaboration avec un responsable de formation du milieu
des services de secours romands, une formation théorique et pratique sur le système intraosseux
EZ-IO®.

Plus d'informations


Cette news a été soumise par Philippe Nidegger
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue

- Une méta-analyse réalisée par Alshehri et al., incluant 11 études et totalisant 1633 patients a comparée l'administration de benzodiazépines IV par rapport à l'administration non IV (buccale, intranasale, intramusculaire) pour la stopper les convulsions lors d'épilepsie.
- Ils ont constaté que l'administration non IV de benzodiazépines est plus efficace que la l'administration IV.
- L'étude la plus grande et ayant la meilleure qualité incluse dans la méta-analyse était l'étude RAMPART, qui était également la seule étude à inclure les adultes.
- En ce qui concerne uniquement les études pédiatriques, il n'y a pas de différence entre l'administration IV de benzodiazépine par rapport à l'administration non IV.

Compléments d'informations:

- L'administration de benzodiazépines est une thérapie de première intention pour le traitement de l’épilepsie.
- L'étude RAMPART de 2012 par Silbergleit et al. a démontrée que le traitement préhospitalier du statut épileptique avec le midazolam IM était plus efficace que le lorazépam IV, même si le temps entre l'administration du médicament et l'arrêt des convulsions était plus court avec le lorazépam IV.
- Il est important de noter qu'il existe un taux d'échec de 30% lors de l'administration d'une seule dose correcte de benzodiazépine pour le traitement de l'état épileptique.

 

Sur le site internet de l'UMEM (en anglais)

 

Cette news a été soumise par Cédric Frioud
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
umem
Information de l’université de médecine du Maryland concernant la cause de chute chez les personnes âgées. Combien de fois avons-nous laissé des personnes âgées à domicile après qu'elles aient chuté? Voici de quoi revoir nos prises en charges chez cette catégories de patients.

20% des chutes inexpliquées chez les personnes âgées peuvent être attribuées à une arythmie.
 

Sur le site internet de l'UMEM (en anglais)

 

Cette news a été soumise par Cédric Frioud
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue
Vous avez étudié entre 1995 et 2007 au CFM ou Bois-Cerf CESU ? Vous avez la possibilité de récupérer votre dossier étudiant !
Pour cela, vous pouvez vous adresser à Yasmina Sayad Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avant le 12 octobre 2017.

L’école assure la conservation des dossiers pendant 10 ans, bien que le minimum légal soit de 5 ans. Les dossiers antérieurs à 2008 seront détruits sauf si les intéressés souhaitent les récupérer. Dans ce cas, seule une copie du titre qui vous a été décerné sera conservée par l’école.

 

Cette news a été soumise par Cédric Frioud
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
News Swissrescue
Nous souhaitons vous informer de la décision de l’ES ASUR d’abandonner le Certificat romand de Technicien-ne ambulancier-ère reconnu par la CLASS (Conférence Latine des Affaires Sanitaires et Sociales), ceci dès le mois d’août 2019.

En effet, des modifications de financement de formation ont été opérées suite à des directives du SEFRi (Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation). De plus, l’examen professionnel de Technicien-ne ambulancier-ère avec brevet fédéral a été mis en place en 2008.

L’école se concentrera ainsi sur la formation d’Ambulancier-ère ES en trois ans.

Jean-Jacques Putinier
Directeur

 

Cette news a été soumise par Cédric Frioud
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
umem
L'école de médecin de l’université du Maryland publie très régulièrement des updates que nous vous communiquerons ici si elles peuvent concerner notre pratique. La première concerne la prise en charge de la réaction anaphylactique chez les enfants.

A chaque fois il s'agira d'une traduction libre de la publication et un lien vers le site vous permettra de retrouver la version originale de la celle-ci.

Voici ci-dessous l'update en question:

Vous êtes en civil et un enfant de 1 an (10kg) présente soudainement une réaction anaphylactique. Vous n'avez a disposition qu'un stylo-injecteur d'épinéphrine avec une dose adulte de 0.3mg. Est-ce sûr de l'administrer?

L'anaphylaxie est une urgence vitale présentant une mortalité de plus de 2%. Sa reconnaissance est impérative et l'administration rapide d'épinéphrine est la seule intervention importante. Si les intervenants sont hésitants dans l'administration d'épinéphrine chez le patient âgé de crainte d'engendrer des complications cardio-vasculaires, ils sont également hésitants chez les jeunes patients par crainte du surdosage.

L'administration immédiate est recommandé pour les raisons suivantes:
- Les risques d'une anaphylaxie non traitée sont plus élevés que les risques d'un sur-traitement à l'épinéphrine.
- 20% des patients présentant une réaction anaphylactique nécessite une seconde dose d'épinéphrine.
- La dose de 0.01mg/kg IM est déterminée de manière arbitraire.
- La grande majorité des overdoses d'épinéphrine se produisent sur injection IV de dose 100 à 1000 fois supérieure à celle recommandée.

Ligne de conduite:
Il n'y a pas de contre-indications absolues (y compris l'âge) à l'épinéphrine chez les patients présentant une réaction anaphylactique. Administrez la dose IM initiale sur la face antéro-latérale de la cuisse.
 

Sur le site internet de l'UMEM (en anglais)

 

Cette news a été soumise par Cédric Frioud
Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
­